Le grand absent

L’ancien maire Bridey ne figure sur aucune des listes en lice pour les municipales à Fresnes, pas même à une place symbolique.

Dans le dernier article publié sur Mediapart on apprend que le député de la circonscription et maire pendant seize ans « a quitté la ville », sans tambour ni trompette. Il avait déjà déserté les conseils municipaux depuis longtemps.

Nulle revendication de son « héritage » dans les professions de foi et programmes de ses anciens colistiers (les « Bridey Boys ») qui briguent la mairie. Aucune apparition dans un meeting en soutien d’un candidat. Chez Chavanon, l’héritage de Bridey apparaît en creux, pour s’en démarquer.

Rue Daix, salle Pujo, parc Villette, bibliothèque Bourdin : la ville a honoré ses anciens édiles.

Quelle place accordera-t-elle au maire bâtisseur dans sa mémoire ?

 

10 réflexions sur “Le grand absent

  1. Vu ses problèmes actuels , ça ne m’étonne pas que personne ne veuille se réclamer de Jean-Jacques Bridey.
    Comme 4 des 5 listes sont conduits par des gens qui viennent de son équipe, c’est logique que ces 4 là n’en parlent pas.
    Antoine Madelin aurait pu lui s’en servir mais plus en négatif pour critiquer ses adversaires.
    Pas sur qu’il ait un jour une rue ou autre chose à son nom…ça dépendra de la suite des ses ennuis à mon avis.

  2. Oui, cela fait un moment que Bridey est passé en « mode silence »…. rien sur son compte facebook depuis fin novembre ! étonnant ? il ne veut sans doute pas nuire à ses anciens co-listiers….
    Et si quelqu’un veut le mettre en avant, il pourra toujours lui construire une statue en pierres à la Cerisaie, cela ne fera qu’un peu de béton en plus !

  3. Certes, mais qui aujourd’hui pour notre ville dans les prétendants actuels à la veille de ce premier tour ?

    1. « Fresnois depuis moins de 3 ans »?!

      on n’est pas loin de devoir être « Fresnois de souche » pour candidater ?

      #jauresreveilletoi

Les commentaires sont fermés.