projet d'antennes - photomontage acctif d'après celui des opérateurs

Fresnes, projet d’antennes relais dans le stade sud : non mais allô quoi ?!

Pas encore élu(e) et voilà un nouveau dossier chaud à gérer pour le successeur du maire Jean-Jacques Bridey.

En toute précipitation, des habitants du quartier sud ont été conviés à coup de textos, avec un préavis de 24 heures, à une réunion publique concernant la pose d’antennes relais dans le Parc des Sports Gaston Roussel. De fait, le lundi 26 juin à 18h30, nous retrouvions une poignée de citoyens (17 exactement) face à Bruno Khelifi, conseiller municipal délégué à la modernisation du service public local, 3 ingénieurs de Free et autant pour Bouygues Telecom.

L’origine de ce projet est due à la perte de leurs antennes sur les terrasses de l’immeuble « Toit et Joie » depuis la construction, à son sommet, de petites maisons individuelles. Après quelques explications nous garantissant, selon études, la non-dangerosité des ondes électromagnétiques, les opérateurs de télécommunications sont rentrés dans le vif du sujet et justifiant la pose de 2 antennes de 35 m de haut (l’une Free, l’autre Bouygues) au bord du terrain de foot, pile au milieu du stade, meilleur endroit permettant de retrouver la couverture perdue. Techniquement les antennes relais sont placées tous les 800 m afin de couvrir correctement, par maillage, le territoire. L’idée étant de profiter des pylônes d’éclairage au bord du rû et de rajouter le double de leur hauteur pour y placer les émetteurs, le tout sur une emprise au sol de 4 m ². Pour rassurer la foule, M.Khelifi précise que la même chose a été réalisée il y a quelques années aux abords du stade nord… No comment…

Coup de sang dans l’assemblée, lors de la diffusion d’un photomontage montrant les antennes en situation. Une pollution visuelle incontestable due à ces deux horribles pylônes semblables à ceux que l’on peut apercevoir près des aéroports… Commencent discussions, contestations et contre-propositions. On parle de déplacer les antennes, de les mettre sur les toits, de les réduire…

Les organisateurs tempèrent en proposant une nouvelle réunion tenant compte des protestations du voisinage, à savoir diminuer la taille des émetteurs.
Résultat, en à peine 2 heures de temps, les experts en télécommunications et le conseiller municipal auront réussi à faire oublier l’aspect nocif de leurs antennes et leurs implantations, en mettant uniquement en avant un problème de gabarit…

Chez Free, ils ont tout compris

La suite au prochain épisode

projet d’antennes – photomontage des opérateurs téléphoniques, photo prise pendant la réunion
projet d'antennes - photomontage acctif d'après celui des opérateurs
projet d’antennes – photomontage Acctif d’après celui des opérateurs
WP_20170627_011 (2)
Antenne similaire installée au stade nord.

 

16 réflexions sur “Fresnes, projet d’antennes relais dans le stade sud : non mais allô quoi ?!

  1. La seule solution intelligente était de maintenir des antennes sur Toit et Joie, en argumentant avec le bailleur.
    En les plaçant en bout de bâtiment, on pouvait tout à la fois arroser une zone importante et protéger les habitants par une surface absorbante.
    Sur le plan esthétique, on aurait eu aussi la meilleure solution.
    Une autre variante à étudier est la bibliothèque ; une antenne placée sur le toit serait peu visible mais bien placée.

  2. Comment les riverains ont-ils été prévenus et conviés à cette réunion ? Si je me fie à votre photomontage je suis directement concerné par cette « pollution visuelle » et je n’ai reçu aucune information à ce sujet …

    1. Bien normal quand on a des bricoleurs aux commandes, la gestion à la petite semaine pour finir dans l’urgence ça les connaît depuis le temps qu’ils pratiquent …

  3. L’antenne du stade au nord a été installée sans AUCUNE concertation des riverains, les travaux ont commencé et ont surpris tout le monde.
    Cà fait donc 3 pylônes portes antennes à ce niveau.
    Mais quand on sait combien il est très difficile de sensibiliser les habitants du nord c’est tout bénéfice pour la mairie, le maire fait ce qu’il veut, quand il veut, il n’a pas d’opposition. Et tant qu’il n’y a pas de Conseil de Quartier !!!!

  4. J’ai juste une question. Ces antennes sont utiles non ?
    La majorité des gens utilise la 3G ou la 4G, il faut donc des antennes.
    la question est où les mettre…personne ne souhaite les voir mais pratiquement tout le monde les utilise, il faut bien une solution.
    Est-ce que celle de les mettre près du stade n’est pas la meilleur (ou la moins mauvaise). Ok ça n’est pas très beau, mais c’est un stade avec un lycée derrière, ça n’est pas non plus un paysage exceptionnel. (et si elles sont prévues comme celle du stade nord elles ne seront pas avec des bandes rouges comme sur le photomontage de Acctif, cela attirera moins l’oeil)

Les commentaires sont fermés.