Fresnes : quel avancement du programme de la majorité municipale ?

Alors que notre maire va très probablement laisser les rênes de la ville pour rejoindre le Palais Bourbon dès la fin de ce mois, et alors que le mandat de l’équipe en place arrive à la moitié de son terme, il nous a paru intéressant de faire le point sur les promesses électorales de la majorité municipale: un bilan en demi-teintes que devra prendre à son compte le (la ?) successeur de Jean-Jacques Bridey.

Le développement des espaces verts

C’est de manière assez inattendue le secteur où les avancées sont les plus nombreuses avec l’ouverture du nouveau parc des aulnes, de jardins partagés, et l’aménagement le long de la RN 186 (promesses 4 et 5).

Le développement de la démocratie locale: une action contrastée

Si la série de nouvelles instances impliquant les habitants a bien été mise en place (conseil de la vie associative, commission à la tranquillité publique, conseil de l’habitat, …) (promesse 27) , cela ne se fait pas sans mal: ces commissions n’organisent pas de réunions publiques, elles ne publient pas de compte-rendus ni de rapports d’activités: les élus, comme on l’a appris en conseil suite à l’intervention d’une conseillère EELV n’ont d’ailleurs aucune visibilité sur leurs travaux.

Mais c’est surtout la mesure phare, la mise en place des conseils de quartier (promesse 24) qui a fait un flop. Le mandat de deux ans des premiers conseillers de quartier s’est soldé par une incompréhension  avec la mairie: aucun vœu de ces conseils de quartier n’est arrivé jusqu’au conseil municipal. En l’absence de budget et de moyens donnés à ces conseils, on retiendra des actions basées sur la bonne volonté des participants, comme par exemple quelques opérations propreté.

On en est aujourd’hui au point mort: les conseils n’ont pas été renouvelés, ils n’existent plus.

Aucun signe de vie non plus de la promesse 25: « Installation d’un conseil des jeunes citoyens en aide à la décision de la politique jeunesse et en charge d’animations en direction des jeunes ».

Le développement urbain: rien de concret encore

Reconstructions des écoles Pasteur-Roux, construction d’une salle des fêtes, d’une maison des associations, d’une crèche en centre-ville, etc (promesses 19 à 22): rien encore n’est fait ni budgété. Pas seulement du fait d’une « concertation » qui aurait duré plus longtemps que prévu, mais aussi du fait que la ville a continué pendant les premières années du mandat de payer les travaux de la mandature précédente: ZAC Charcot-Zola, Cerisaie (Centre d’arts), rénovation de la piscine, etc.

L’ampleur des travaux promis ne permettra pas de tous les commencer d’ici 2020: des priorités seront à fixer par le (la) prochain(e) maire.

L’amélioration du service public: rien en vue

Des horaires d’accueil élargis en mairie (promesse 15): non seulement les horaires n’ont pas été élargis, mais le service des relations avec le public (SRP), qui s’occupe notamment des associations, est désormais fermé le samedi matin. Pas non plus de nouveaux services en ligne, seul un compte twitter a été ouvert. Le maire a confirmé en conseil municipal qu’une mairie annexe ne sera pas rouverte au nord de la ville.

Les transports en berne

« Définition d’un plan de circulation privilégiant les circulations douces, désengorgeant nos voiries communales et sécurisant les piétons et les pistes cyclables » (promesse 8), renforcement des horaires de la ligne de bus Valouette (10): rien de concret n’a été fait à ce sujet.

La mise en zone 30 km/h du centre ville proposée par feu le conseil de quartier centre attend toujours, comme les riverains de rues pavillonnaires étroites souhaitant la mise en sens unique de ces voies. La ville n’a pas non plus manifesté sa volonté de participer à l’extension du réseau Vélib. La rénovation des voies délabrées de la rue Mistral ou de l’avenue de la Paix ne sont pas à l’ordre du jour.

Seuls le déplacement du terminal du bus 187, sujet controversé, a été programmé réalisé.

Vie économique

Rien de marquant, l’étude « de la mise en place d’un outil de préemption dans le cadre de la nouvelle loi sur le commerce »  (promesse 11) n’a pas donné de nouvelles, les travaux de l’étude urbaine « Fresnes 2030 » n’ont quasiment rien dit à ce propos.

La mesure surprise: la mise en place de la vidéosurveillance

En revanche, cette proposition qui ne figurait pas au programme de la majorité – mais qui comptait au nombre de celles de la droite fresnoise – a été adoptée, provoquant des clashes en série au sein de l’équipe en place, et devrait être mise prochainement en route, couplée avec un dispositif de vidéo verbalisation.

Post-scriptum : pour les personnes intéressées par le bilan de la mandature du député Jean-Jacques Bridey, vous pouvez consulter sa lettre de nouvelles,  ou plus sérieusement le site « Nos députés« .

21 réflexions sur “Fresnes : quel avancement du programme de la majorité municipale ?

  1. Bonjour en ce qui concerne le déplacement du 187 il est toujours terminus devant l’ancienne pharmacie, il remonte ensuite devant le lycée mistral et repart direction le Buffalo Grill puis reprend son parcours habituel, les travaux devant le marché nord son terminé depuis des mois (il restait une portion en travaux) mais c’est finit depuis et plus rien ? Quid des 20/25 voitures qui prennent les emplacements, c’est au point mort malheureusement.

    • Comme pour les “pistes“ cyclables. Faut être courageux pour faire du vélo. On aimerait bien aussi une subvention pour les vélos électriques comme ça se fait dans d’autres villes.

      • oui en effet, le vélib 2 faut que je retrouve la carte, Fresnes est au abonné absent 😦 Fresnes l’hay les roses et chevilly la rue (le néant) https://twitter.com/search?q=velib2&src=typd voir ce tweet et pourtant à seulement quelques kilomètres nous avons le plateau de saclay avec un dépaysement totale (des chevaux dans une prairie, ou avec un ou deux cavalieres ou cavaliers) sur le chemin ou piste cyclable, pleins de lapins, des rigoles vielles de plusieurs centaines d’années avec ces poules d’eau, canards et j’en passe

      • Pourquoi courageux pour faire du vélo? Les vélos sont autorisés dans les rues de la ville, il suffit de respecter le code de la route. Ca n’est pas en ville le plus risqué mais en dehors…

        • Faites donc du vélo sur l’avenue du Parc des Sports : la bande cyclable mange la chaussée si bien que les voitures vous frôlent pour vous dépasser car elles doivent empiéter sur la file en sens inverse. Boulevard Jean Jaurès : bien souvent des voitures stationnent sur la piste qui se trouve sur le trottoir vous obligeant à aller faire un petit tour sur la chaussée, du côté des carrefours de la 186 ( Déportation, ….) c’est pas mal non plus.

          • Je fais régulièrement du vélo dans Fresnes (quasiment tous les jours) et oui l’avenue du parc des sports est problématique, la piste cyclable ne sert à rien, mais si on se positionne bien (pas trop près du trottoir) les voitures sont obligées d’attendre qu’il n’y ai plus de séparateur pour vous doubler.
            Boulevard Jean Jaurès, je ne prends jamais la piste cyclable, elle est effectivement très mal faite (elle disparait par endroit, les trottoirs sont défoncés, …) et elle n’est pas obligatoire. Du coup je vais sur la chaussée et il n’y a pas de problème.

        • Je vous déconseille également messieurs les cyclistes de rouler directement (puisque pas de piste dédiée) sur le boulevard Pasteur et l’avenue du 8 Mai 1945 (RD127), entre l’A86 et l’avenue Jules Ferry d’Antony qui mène au département des Hauts-de-Seine sinon d être très probablement renverser tellement le trafic y est dense et la vitesse (50 ou 30 Km/h on ne sait plus très bien …) n’ y est jamais respectée et les poids-lourds y sont (trop) nombreux.
          Fresnes-Route départementale française D127 (94) : 11 263 véhicules en 2013 (591 PL) source DRIEA Île-de-France.

          Ou alors prenez donc les trottoirs et là vous risquez la chute tellement ils sont en mauvais état surtout ceux de l’avenue du 8 Mai 1945.

          Étonnamment dés que vous passez sur la commune d’Antony ces mêmes trottoirs sont beaucoup plus roulants. Vous pouvez même envisager d’y marcher pieds nus, si si 😉
          C’est vous dire la différence.

          • Pourtant je prends très souvent le boulevard Pasteur et l’avenue du 8 mai 1945 et je ne me sens pas en danger. C’est vrai qu’en ce moment avec les travaux j’évite le 8 mai 19454 et la rue Jules ferry. Par contre j’évite la rue Mounier à Antony…
            Arrêtez de dire que le vélo c’est dangereux. Plus il aura de vélos, plus les voitures ferons attention.
            Par contre, je rappelle qu’il est interdit de rouler sur les trottoirs , c’est dangereux pour les piétons, notamment les enfants…

  2. Depuis février 2017 il n’y a plus de réunion de Conseil de Quartier au Nord malgré la demande des conseillers. C’est silence radio avec la mairie et ses adjoints responsables et c’est dommage car il y a encore des dossiers en suspend.
    Une réunion a été organisée par le conseiller dédié en mairie, une grande majorité des participants était du quartier du nord, cela devait être le démarrage d’une mise en place d’un nouveau groupe pour la constitution d’un nouveau conseil, et rien ne s’est passé, aucune nouvelle depuis.
    La réfection de l’avenue de la Paix, qui est dans un état lamentable depuis plus d’une décennie, et de la rue Mistral qui se dégrade à grande vitesse ; la aussi les promesses du Maire ne sont pas tenues.
    Pour ce qui est de l’Ecole d’Arts, c’est un gouffre financier, la fréquentation est très faible, les professeurs ont des effectifs à 5/8 élèves, adultes et enfants et pas que des Fresnois. Sans « les extérieurs » se seraient encore pire.
    Seules les écoles à proximité peuvent emmener les enfants et en profiter, évidemment les écoles plus loin n’y vont pas, il faudrait un bus et des accompagnants.
    Ce qui fait obstacle aussi est qu’il n’y a pas suffisamment de places de stationnement, le parking en sous-sol du bâtiment est quasi vide, l’école d’arts ne dispose pas de places même pour les professeurs, la police ou la société qui sanctionne à tout va n’hésite pas à mettre des PV en cas de stationnements en dehors des places matérialisées. (zone de travaux de construction à proximité)
    Pour ce qui est du terrain dans la ZAC Cerisaie qui devait être acquis par CASINO, en échange du terrain du Bd de la Div Leclerc pour construire des logements, il semble que ce projet n’est pas prêt de voir le jour, CASINO est devenu franchisé et se porte plutôt mal. Alors l’ouverture d’un nouveau magasin de grande superficie ?? Dommage cela aurait pu rapporter des emplois !

    • pour le Casino je savais pas pour la francise mais j’ai entendu de la bouche d’une caissière à l’étage qu’il va disparaître (la partie non alimentaire, tout l’étage), il ne restera que le rez de chaussée je comprend mieux maintenant, nous avons un intermarché beaucoup trop à l’étroit et un supermarché casino qui va être amputé d’une grande superficie (ce qui est bizarre c’est qu’ils ont mis à jour tous les lecteurs de CB y compris ceux à l’étage) paiement en X3 avec leur CB Casino

  3. Rajoutons également comme promesse électorale écrit noir sur blanc sur la profession de foi de l’élection municipale 2014 de M.Bridey : je me consacrerai entièrement à la ville de Fresnes à la fin de mon mandat de député en 2017.
    J’ai écrit à M. Bridey pour avoir des explications sur ce revirement, pas de réponse à ce jour…

    • Bon en même temps, ce type de promesse il ne faut pas trop y croire. Le maire de l’Haÿ-les-Roses avait d’ailleurs fait la même je crois.

        • On se fait pas trop d’illusions.

          Pour mémoire le discours d’investiture du maire en 2014

          Vous connaissez toutes et tous mon attachement pour notre ville où je vis depuis 35 ans et ma détermination à l’embellir, la rénover, la redynamiser tout en améliorant toujours votre quotidien. Et je tiens aujourd’hui à vous réaffirmer que je serai votre maire durant tout mon mandat et privilégierai toujours Fresnes à tout autre décision.

        • Pas d’information ? Vraiment messieurs Banks et Tony ???
          Pourtant les tractations vont bon train, et des noms circulent actuellement …

  4. Bon bah voila … nous allons pouvoir pronostiquer sur l’homme ou la femme (de paille) qui succèdera à Jean-Jacques Bridey en mairie de Fresnes durant les trois prochaines années puisque l’ancien député-maire PS désormais LREM, a été réélu « simple » député avec 52,70% des voix (18,52% des inscrits … ) dans la 7e circonscription contre Vincent Jean Brun, maire LR de L’Haÿ-les-Roses avec 47,30% …

    60,37 % … loin d’être au seuil maximum, n’est pas le taux d’usure, quoique, mais bien l’abstention dans notre circonscription.

    Rappel des résultats (source ministère de l’Intérieur)
    https://94.citoyens.com/2017/jean-jacques-bridey-lrem-reelu-dans-la-7e-du-val-de-marne,18-06-2017.html

Les commentaires sont fermés.