Fresnes, querelle de clocher

éloiPlus de deux ans et demi après son vote en conseil municipal, l’installation d’une antenne de téléphonie dans le clocher de l’église Saint-Éloi n’est toujours pas finalisée et continue de provoquer la résistance de ses détracteurs.

Dernier épisode en date, une lettre envoyée ce jour au maire et au conseil municipal par plusieurs associations qui dénoncent une opération de nature « à dénaturer complètement le monument […] médiéval » et demandent une nouvelle étude pour l’implantation de cette antenne qui devait améliorer la couverture 4G en centre ville et rapporter un loyer de 7 000 euros par an à la commune.

Au nombre des signataires de la missive on compte l’association « at urba cv » , la société archéologique de Fresnes, des associations de sauvegarde de quartier dont celle de Berny, et Gérard Cambrune à l’origine de la bronca.

3 réflexions sur “Fresnes, querelle de clocher

  1. On passe d’une antenne invisible cachée au sein du clocher, votée au conseil municipal, à une excroissance extérieure de 2m20 de haut, avec une aération sur la façade du clocher actuel, couleur blanche salle de bain du meilleur goût…
    Le tout avec la bénédiction de la mairie (c’est le cas de le dire)…
    C’est tout de même un bâtiment historique, il ne reste déjà pas grand chose à Fresnes, merci d’en prendre soin.

Les commentaires sont fermés.