Fresnes, évolution urbaine : Acctif fait 10 propositions pour la concertation

affiche-acctifAprès avoir estimé (comme nos lecteurs ou les signataires de cette pétition ) que le niveau de concertation sur l’évolution urbaine était jusqu’ici très bas à Fresnes, et alors que le maire a demandé aux élus des idées pour la nouvelle phase de concertation qui s’annonce, ACCTIF fait dix propositions pour une réelle implication de la population dans la transformation de notre ville.

Ces propositions reprennent les thèmes chers à notre association : transparence des affaires publiques, avis éclairé du citoyen, responsabilité des élus devant leurs électeurs et contrôle citoyen.


image

10 propositions pour la concertation


Avant le lancement de la nouvelle phase de concertation

1)  Préciser l’objet de la concertation. Sur quels sujets nous demande-t-on nos avis ou nos propositions ? Quels sont les décisions ou engagements déjà pris par la mairie ? Qu’est-ce qui reste négociable ? La mairie par exemple pourrait donner une estimation ou une fourchette du nombre de logements qui seront construits à Fresnes dans le cadre du Plan Local Habitat récemment voté à la CAVB.

2) Mettre en place un site internet (nous pouvons céder gracieusement le nom de domaine fresnes2030.fr 😉 ) où l’ensemble des documents nécessaires à la concertation sera mis en ligne.

3) Y publier les compte-rendus des ateliers « Fresnes 2030 » et les résultats de l’enquête en ligne faite par la mairie.

4) Préciser quels sont les acteurs qui  seront consultés et dire pourquoi ils ont été choisis. Ainsi par exemple dire que les « associations » seront consultées est trop vague. Il y a près de 200 associations à Fresnes, on imagine mal quelles soient toutes sollicitées…
Nous proposons que soient consultés au moins:

  • les habitants avec les conseils de quartier, instance rappelons-le composée d’habitants tirés au sort parmi des volontaires, et d’associations et commerçants choisis par la mairie. Une absence absolue de représentativité qui à nos yeux doit mener à l’élargissement de la consultation avec les acteurs qui suivent.
  • les associations des grandes copropriétés
  • les amicales des locataires des grands ensembles
  • les associations de défense du cadre de vie
  • les associations de commerçants
  • les associations de parents d’élèves

5) Dire très précisément quel sera le processus de décision sur les choix de l’évolution urbaine: vote au conseil municipal ? référendum local ?

6) Privilégier le référendum local pour les décisions majeures de l’évolution de la ville.

Pendant la concertation

7) Mettre en ligne l’agenda de Michel Lévy, « monsieur concertation »

8) Mettre en ligne sous 5 jours les compte-rendus détaillés des rencontres liées à la concertation

Après la concertation

9) Demander aux Fresnois leur avis sur la qualité du processus de concertation, par exemple par un vote, une enquête :  » Êtes-vous satisfait(e) de la concertation liée à l’évolution urbaine de la ville? Oui/Non  »

10) Le résultat de ce  vote  est rendu public avant les prises de décision définitives, lors d’une réunion publique de fin de concertation réunissant tous les élus du conseil municipal et la population. Les orientations pressenties y sont présentées. Cette réunion a lieu dans un endroit pouvant accueillir plus de 300 personnes (gymnase Periquoi par exemple).

Une réflexion sur “Fresnes, évolution urbaine : Acctif fait 10 propositions pour la concertation

  1. Permettre surtout aux fresnois de dire au monsieur concertation Mr Levy son exaspération face au surdisme de la mairie qui refuse réellement d’écouter le raz- le-bol de ses administrés.
    Et ainsi permettre une réelle concertation qui libèrera les consciences sur beaucoup de sujets tabous que le maire existant de Fresnes dénigre d’aborder de manière idéologique systématiquement par peur d’être désavoué par la population fresnoise.
    A savoir pourquoi refuse-t-il de discuter de l’économique et de l’accueil des entreprises sur Fresnes comme de grands comptes ou grandes majors (pour soulager la dette fresnoise) et préfère-t-il maintenir sous une coupe réglée notre ville avec des logements obligatoirement qui il faut le clamer haut et fort ne sont pas attribués en priorité aux fresnois mais à d’autres venant de l’extérieur (et j’espère ne pas encourir la censure sur votre blog pour ma franchise s’il vous plaît Mr Banks car un chat est un chat comme on dit et il ne faudrait pas le désigner comme un chien afin de travestir une réalité toujours plus criante et pas forcément bonne à dire à Fresnes) ?
    Qu’ a-t-il à y gagner personnellement électoralement?
    Ce sont là des sources révélatrices de malaises ambiants et récurrents de la population fresnoise surtout historique je veux dire que le médiateur Mr concertation Mr Lévy doit entendre car trop de logements tue le logements et la ville la notre ne pourra plus respirer un jour à force de trop de bétonnage.
    Merci de votre remarquable écoute Mr Banks et encore merci de ce blog.

Les commentaires sont fermés.