rectificatif : vote des élus communistes sur l’amendement des écologistes (révision du PLU)

Au conseil municipal de septembre dernier, la maire adjointe EELV Sabine Brunet-Diné chargée de l’urbanisme, avait déposé au nom de son groupe un amendement à la délibération de révision du PLU qui :

  • indiquait les possibilités de réhabilitation et de reconstruction des équipements publics – et non plus seulement la reconstruction –
  • remplaçait le terme « concertation avec les acteurs locaux » par « concertation avec les acteurs locaux et la population »

L’intention était d’ouvrir les possibilités pour le devenir des groupes scolaires, et de rendre explicite le rôle de la population dans la concertation à venir.

Nous avions indiqué que le groupe communiste avait voté pour cet amendement à l’exception de son maire adjoint qui s’était abstenu.

À la demande du président du groupe communiste, Régis Oberhauser, et après vérification, nous apportons le rectificatif suivant : tous les élus communistes se sont abstenus, aucun élu communiste n’a donc voté pour l’amendement EELV.

À notre décharge, il faut dire que le décompte des voix sur cet amendement s’est réalisé dans la confusion la plus totale, il a fallu près de cinq minutes pour en arriver à bout comme on peut l’entendre ci-dessous :

5 réflexions sur “rectificatif : vote des élus communistes sur l’amendement des écologistes (révision du PLU)

  1. c’est bien, ça prouve que les cocos lisent le blog et pas seulement l’huma 🙂

    après c’est des guerres ridicules, ça changera rien au problème de la dette fresnoise

  2. Sauf que qui dit réhabilitation dit travaux pendant les cours donc nuisances (bruits , poussières, etc.) et probablement les élèves dans des préfabriqués ou déplacés régulièrement dans des classes.
    Pour la tranquillité des élèves une reconstruction n’est ‘elle pas mieux ?

  3. C’est aussi pour cela qu’il a été demandé, par les représentants de parents d’élèves de ce groupe et des membres d’EELV, et une vrai étude chiffrée sur le cout d’une réhabilitation éventuelle afin de pouvoir comparer.

    1. Je ne suis personnellement pas hostile à une reconstruction de ce groupe scolaire. Il me parait en effet essentiel d’en construire un en centre ville, sur le terrain de boules comme le proposent les cabinets d’architectes. Du coup, un groupe scolaire aussi imposant que Pasteur-Roux ne se justifie pas. A moins de reconvertir une des deux écoles Pasteur ou Roux en autre chose, il faudra bien reconfigurer les lieux.

      Personne non plus ne semble avoir demandé l’avis aux enseignants qui y travaillent, ce serait intéressant d’avoir leur point de vue.

Les commentaires sont fermés.