(MAJ) Fresnes : la révision du PLU provoque un clash au conseil municipal

Mise à jour du dimanche 20 septembre 2015 : suite à lire dans le parisien.

C’était l’unique sujet du jour, et il a provoqué une véritable pagaille au conseil, répétant en cela l’épisode récent de la vidéosurveillance. Au programme donc de ce conseil du 17 septembre, une délibération décidant le lancement de la révision du PLU et les modalités de cette révision, notamment la concertation avec les « acteurs locaux ».

Après un rappel des motivations expliquant cette révision : toilettage d’un PLU vieux de 6 ans, prise en compte de l’évolution de la réglementation, préparation du Grand Paris, prise en compte des évolutions à venir suite à l’étude urbaine « Fresnes 2030′ , le maire a indiqué les axes stratégiques sur lesquels devaient agir le PLU : équipements publics, habitat et logement, circulations douces, requalification des espaces publics, préservation renforcée du tissu pavillonnaire, développement du commerce et de l’activité économique, …

Le maire a ensuite annoncé la création d’un poste d’un chargé de mission qui pilotera la concertation, Michel Lévy, un monsieur concertation en somme.

Le premier édile a enfin dit les éléments de calendrier :

  • réunions avec les associations et les conseils de quartier d’ici la fin de l’année
  • démarrage début 2016 de la révision du PADD (Plan d’aménagement et de développement durable) préalable à la révision du PLU, avec une fin prévue à l’été 2016
  • démarrage ensuite de la révision du PLU qui commencera par un dialogue entre la ville et les collectivités territoriales environnantes
  • discussions publiques et finalisation du PLU courant 2017

Jean-Jacques Bridey donne finalement la parole aux élus afin qu’ils commentent la délibération proposée.

Après un préambule sur la nécessité de la révision du PLU, la maire adjointe EELV Sabine Brunet-Diné de la majorité municipale, chargée de l’urbanisme, annonce déposer au nom de son groupe un amendement à la délibération qui :

  • précise les possibilités de rénovation et de réhabilitation des équipements publics – et non plus seulement la reconstruction –
  • remplace le terme « concertation avec les acteurs locaux » par « concertation avec les acteurs locaux et la population »

La majorité socialiste, dont notre premier édile, regrette la méthode, déplorant que cet amendement n’ait pas été discuté lors des réunions préparatoires au conseil. De notre point de vue de citoyens, on peut toutefois se féliciter que des débats aient enfin lieu durant le conseil municipal et que tout ne soit pas réglé en commission ressources, ces fameuses réunions préparatoires du conseil municipal qui permettent de décider et de débattre de tout en dehors des séances publiques.

Le maire demande le retrait de cet amendement , ce que refuse la représentante EELV : il faut donc passer au vote qui se déroule dans la confusion la plus totale: il faudra compter et recompter les voix quatre fois pour parvenir à un décompte qui conclue au rejet de l’amendement.

On entend ci-dessous successivement :  Brunet-Diné (dépôt de l’amendement), Helbling ( Président du groupe PS), Bridey et Brunet-Diné (maintien de l’amendement)

Screenshot 2015-09-17 at 21.51.31
Tweet du conseiller apparenté PS Marouan El Amrani pendant le conseil

Le plus incompréhensible, c’est la dispersion des différents groupes politiques : si le PS a dans son ensemble rejeté l’amendement EELV, le PC s’abstient est partagé entre l’abstention de son maire adjoint et le vote « pour » des autres, Kibong (UMP) votre contre pendant que Dubarry-Barbe (UMP) s’abstient, les membres du groupe d’opposition Pradier se sont quant à eux soit abstenus, soit ont voté pour l’amendement EELV.

C’est ensuite sans surprise que la délibération proposée par le maire a remporté les suffrages et que le lancement de la révision du PLU a donc été décidé sans aucune modification. On peut toutefois s’interroger sur l’avenir des équipements publics, notamment les écoles Roux-Pasteur-Blancs Bouleaux. Une réhabilitation peut-elle être envisagée alors que la révision du PLU prévoit uniquement une reconstruction ? La population sera-t-elle vraiment concertée, alors que le texte ne prévoit qu’une concertation avec les acteurs locaux ? Qui sont ces acteurs locaux ? Les associations de quartier, les conseils de quartier ? Peuvent-il s ‘exprimer au nom des Fresnois, alors qu’ils n’ont aucune légitimité électorale ?

Si les précisions demandées en séance publique par le groupe EELV semblent légitimes, ces amendements soulèvent aussi de multiples interrogations : peut-il accepter de continuer à porter la délégation à l’urbanisme alors que le maire lui a demandé de retirer son amendement sur le PLU, avant d’obtenir son rejet par la majorité municipale ? Est-ce le signe que la majorité est en train de se fissurer sur cette question de l’étude urbaine, y compris dans les rangs socialistes ?

A suivre… Prochain conseil municipal dans 15 jours.

26 réflexions sur “(MAJ) Fresnes : la révision du PLU provoque un clash au conseil municipal

  1. Pour fissure, il y a des fractures sévères qui commencent à se former au vu du mécontentement des administrés fresnois contre le maire lui-même et certains élus commencent à se réveiller ce qui n’est pas une mauvaise chose en soi.

  2. Ca ne me choque pas que dans un groupe parlementaire des élus n’est pas forcément le même avis sur un sujet qu’ils n’ont pas eu le temps de discuter avant. tant que c’est abstention et un autre vote.
    Si effectivement ça avait été des pour et des contres dans le même groupe ça aurait été plus gênant.

    Moi ce qui me surprend c’est que les élus d’opposition n’est pas soutenu cet amendement qui
    1) semble aller dans le sens de ce que veulent des Fresnois (réhabilitation par forcément reconstruction et là je pense au groupe scolaire Pasteur / Roux / Blancs Bouleaux entre autre) et la concertation avec la population et pas seulement les acteurs locaux. Les 2 points me semblent une bonne idée.
    2) allé à l’encontre de la décision du maire et de son équipe….(bon d’accord si c’est la seule raison pour le voter, ça fait très politique politicienne comme on dit).

    Je trouve dommage de faire comme Ponce Pilate en s’abstenant…

      1. Une certaine prise de conscience de certains Élus peut être ?!
        Un réveil, un sursaut, un réveil en sursaut ; Allez savoir …

  3. La décision du département de fermer la voie pour tourner à droite derrière l’église (dans nos boites aux lettre hier) a-t-elle un rapport avec la révision de ce PLU ? Je ne pense pas mais ça tombe un peu trop à pic. Enfin, c’est une idée très très nulle (de fermer la voie) ça fera une pagaille monstre et ça fera super plaisir à tous les commerçants de la place de la mairie…

    1. Pourriez vus être plus claire s’il vous plait?
      De quelle rue parlez vous ?
      Il y a 2 églises, mais je suppose que vous parler de St Eloi. Mais quelle rue est fermée. En venant d’où ?
      Merci

  4. SAINT ELOI ON NE TOURNE PLUS A GAUCHE EN VENANT DE LA POSTE !!!!

    c’est clair que quand je rentrerai le dimanche matin du marché d’antony ce sera fini la boulangerie de Fresnes !!! Et je peux vous parier que la boulangerie va perdre des centaines de clients Fresnois !

    decision ridicule du conseil general !!!! des le 21 septembre ça va etre le bordel sur les routes pour rejoindre le quartier nord !!

  5. bonjour jean ou sebastien lol !! avoir ou etre là est la question !!! mdr !!

    c’est l’eglise saint eloi mais c’est une experimentation de trois semaines

  6. je pencherai pour sebastien plutôt que pour jean c’est plus joli, après effectivement confondre le verbe etre et avoir fait assez mal aux yeux ! voir votre post du 18 sept de 9h09

    pour ce qui est de la circulation j’ai appris ce matin par un voisin qu’ils envisagent de mettre à double sens la rue tenine au niveau de la poste afin de supprimer les voitures tampons…affaire à suivre

    1. Désolé pour la faute d’orthographe…
      Donc moi je peux vous appeler Robert Bresson ? Jeannot Cartier ça ne me plait pas non plus…

  7. Effectivement le Département a encore de bonnes idées….. mais je ne crois pas qu’ils mettent la rue Ténine à double sens au niveau de la Poste, car le document mis dans nos boîtes aux lettres dit « si l’expérimentation s’avère positive, le projet prévoit d’élargir le trottoir du côté de l’église ».
    En attendant, je me demande moi aussi par où je vais passer quand je reviens d’Antony, du quartier de la piscine ou des Fleurs : j’ai le choix entre prendre le Bd Pasteur, la N186 et avoir tous les feux et bouchons (!) ou passer par le Parc des Sports, les Thibaudes puis revenir par le centre, ou encore monter la rue Ténine jusqu’au bd Edouard Herriot, le carrefour Roosevelt (sympa !) et redescendre par la N186… pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué…
    ceci dit, sur le doc, il y a un mail et un n° de contact du Service Territorial Ouest, on peut toujours tenter…. (on aura une réponse dans 18 ou 24 mois peut être !) (j’ai déjà expérimenté avec le fameux carrefour du Casino, et la réponse est à mourir de rire !)

      1. peut-être seulement ceux qui habite la rue pou pas loin … Le département pense que cela ne va impacter que nous, habitants de la rue (ben oui, il n’y a que la Mairie, la perception, les affaires sociales, 3 banques, la poste, une boulangerie, 1 pharmacie et j »en passe dans cette petite rue qui descend à gauche de la Poste, ça en va pas déranger grand monde de la couper _ rire jaune). Avec les travaux de la géothermie, ça va faire un joyeux b…

  8. Moi ça va me déranger pour récupérer ma fille à la crèche !!! Je tourne exactement tous les soirs devant cette église !!! J’ai déjà ma solution pour venir me garer facilement au parking en face de la mairie près de la boulangerie. Je vais prendre la voie pavée interdite, celle réservée au bus.

  9. Le mieux serait de faire savoir notre mécontentement au département et à la mairie.
    Genre une pétition, ou un envoie massif de courrier et/ou de mail.

  10. Jean: « Genre une pétition, ou un envoie massif de courrier et/ou de mail. »
    En phase d expérimentation, c est peut être y aller un peu forts non ?!

    Il me semblerait plus opportun de demander à ces instances (Mairie et services du département) si un plan local de circulation(s) et déplacements est prévu DANS ou en Avenant du Plan Local de rénovation Urbaine, et ce zone par zone.

    Si cela n’est pas le cas, alors là Oui pour insister voir exiger une réflexion d’ensemble sur les circulations dans le cadre de cette mue du paysage Fresnois.

    1. Le problème c’est que l’expérimentation va s’avérer positive si les gens ne râlent pas.
      Et visuellement on ne verra pas les problèmes puisque les voitures ne pourront pas tourner, elles passeront ailleurs.

  11. En fait , beaucoup d’inquiétude pour pas grand chose.
    Il n’est pas interdit de tourner à gauche. C’est juste qu’après l’accès au parking souterrain, il n’y a plus qu’une voie commune pour aller tout droit et tourner à gauche.

    1. Ah bien voila ! Inutile de sortir la grande échelle alors ! 😉

      Nous allons pouvoir revenir au sujet initial, à savoir la révision du PLU Fresnois et plan local de circulation(s) et déplacements.
      Aussi, échanger sur les diverses prises de positions lors de ce Conseil Municipal du 17 septembre.

      Je ne minimise pas là l’impacte quotidien éventuel de telles ou telles expérimentations mais, un échange, une vision, une réflexion plus macro est nécessaire me semble t il pour qu’ils puissent convenir au plus grand nombre d’administrés.
      Il n’en reste pas moins, qu’une absurdité est une absurdité, petite ou grande soit elle, j’en conviens.
      Cordialement. Z

Les commentaires sont fermés.