Départementales 2015 – Tribune libre « europe écologie les verts »

ACCTIF a invité tous les candidats aux départementales du canton de Fresnes-l’Haÿ à s’exprimer sur fresnes2020

Voici la troisième tribune rédigée par la liste « europe écologie les verts » du binôme Leclerc-Bruant-Abessolo Mvé (3766 signes).

eelv

Merci à ACCTIF/Fresnes 2020 de proposer cette tribune libre : à EELV nous sommes particulièrement attachés à la transparence et au débat démocratique.

Concernant l’interpellation : « comment comptez-vous défendre les intérêts de la ville de Fresnes dans le cadre du département du Val de Marne et du futur Grand Paris ? », selon nous, un élu se doit de défendre les intérêts d’une ville dans le cadre de l’intérêt général. Le projet des écologistes est projet global qui met au cœur des politiques l’humain et l’environnement : consommer moins et mieux, améliorer la qualité de l’air et la biodiversité en ville, limiter le changement climatique… Cela dépasse la ville de Fresnes. Ce projet, nous pourrons le mettre en œuvre dans le cadre du département, de la région, et du futur Grand Paris. Nous sommes écologistes pour défendre des valeurs (lutte contre les discriminations, égalité homme/femme, respect de l’autre…). Nous sommes écologistes pour porter une autre façon de faire de la politique (démocratie participative, transparence, co-élaboration et évaluation des politiques…). Nous serons des élus départementaux pour promouvoir des solutions pour TOUS les Val-de Marnais, surtout les plus fragiles.

Toutes les propositions présentes dans nos tracts et notre profession de foi concernent et impacteront les Fresnois(es). En voilà quelques-unes très concrètes pour Fresnes :

  • Lutter contre la pollution de l’air : nous sommes situés sur un nœud autoroutier, à proximité d’un aéroport et d’une usine d’incinération (Rungis). Ce sujet est essentiel pour notre qualité de vie et surtout celle des plus fragiles (enfants, personnes âgées…).
  • Renforcer l’offre de transports en commun (bus, améliorer les lignes B et C du RER…), et maintenir la subvention sur l’abonnement pour les jeunes et les personnes âgées.
  • Développer les pistes cyclables de qualité sur les voies départementales à Fresnes et les relier avec celles de L’Haÿ, Chevilly, Rungis, Antony… ; créer des parking vélo à proximité des arrêts de TVM et de RER ; encourager les déplacements à vélo pour aller au collège…
  • Assurer une gestion économe en énergie dans les bâtiments publics. Sensibiliser les ménages en situation de précarité énergétique. Cette sobriété est essentielle pour le climat et le pouvoir d’achat.
  • Accroître les efforts pour une alimentation plus saine et de proximité dans les crèches départementales et les collèges de la ville.
  • Encourager l’agriculture urbaine, notamment sur la plaine de Montjean, où le Val-de-Marne porte un projet ambitieux d’activité maraîchère avec une dimension d’insertion (appuyé par plusieurs associations locales et Marie Leclerc-Bruant lorsqu’elle était conseillère municipale à Fresnes).
  • Etendre les continuités vertes car elles préservent la biodiversité en ville et améliorent le cadre de vie : poursuite de la réouverture de la Bièvre et en partie celle du Rû de Rungis, défendre l’espace naturel de la Plaine de Montjean et y construire un projet alliant plusieurs vocations : activité agricole, vente directe à la ferme, loisir, culture…
  • Permettre aux collégiens des 3 collèges de Fresnes de gérer une partie du budget alloué à leur établissement (projet de « budget participatif »).
  • Mobiliser le fond régional de soutien à l’emploi pour former et accompagner des Fresnois(es) dans cette perspective ; soutenir les acteurs de l’économie sociale et solidaire car ils créent des emplois de proximité (support aux acteurs en présence et pourquoi pas une recyclerie à Fresnes ? Un restaurant associatif ?)

Le choix d’une politique écologique globale est urgent pour Fresnes, pour l’Europe et le monde, dès aujourd’hui et pour les générations futures.

Marie Leclerc-Bruant, Constant Abessolo Mvé, Anta-Christine Chocheprat, Marc-Henri Bourgeois.

8 réflexions sur “Départementales 2015 – Tribune libre « europe écologie les verts »

  1. Une première phrase nous vantant les avantages d’EELV pour Fresnes, suivit d’un paragraphe sur tous, sauf Fresnes.
    Je suis très curieux de voir ce qu’on appelle « améliorer les lignes B et C du RER ».

    « Lutter contre la pollution de l’air : nous sommes situés sur un nœud autoroutier, à proximité d’un aéroport et d’une usine d’incinération (Rungis). Ce sujet est essentiel pour notre qualité de vie et surtout celle des plus fragiles (enfants, personnes âgées…). »

    qu’est ce qu’on entends par là ? Restrictions d’accès ? Réduction des passages ? ça manque vraiment de clarté.

    1. Bonjour Cyvann,
      Je suis sur le même sentiment à la fin de cette tribune libre. Un projet louable et sans doute très vertueux. Mais que pèsera la volonté de Marie et Constant face aux décisions de mme Duflot et autres dirigeants du parti? Attendons les réponses!

      Personnellement, je suis aussi curieux de voir des collégiens gérer leur budget (si ce n’est pour avoir encore de nouveau portable?) Existe t il déjà des exemples réussis de cette idée?

      Concernant la plaine de Montjean, il faudrait déloger la ville de Paris et les lignes à haute tension avant d’envisager des projets « verts » non? 6 ans ne suffiront pas… mais là encore c’est louable si cela ne mène pas à la construction de nouveaux logements, dépourvus d’école et d’infrastructure de transports…

      1. Pourquoi déloger la ville de Paris. Moi je trouve cela très bien d’avoir ces pépinières. Au moins on est sur qu’il n’y aura pas de construction tant qu’elles seront là.
        Il suffit de réhabiliter et d’aménager le chemin qui longe le mur du parc derrière les pépinières, et de faire un accès piétons+ vélo au milieu des pépinières et ça serait déjà bien.

      2. On est d’accord là dessus.

        J’apprécie beaucoup l’idée d’impliquer les collégiens dans la gestion de leurs budget également.

  2. —-« Lutter contre la pollution de l’air : nous sommes situés sur un nœud autoroutier »

    pas de solution dans votre programme: supprimer le « noeud » semble difficile !

    « Renforcer l’offre de transports en commun (bus, améliorer les lignes B et C du RER…),

    ce n’est pas de vos compétences!

    —-« Développer les pistes cyclables de qualité sur les voies départementales à Fresnes et les relier avec celles de L’Haÿ, Chevilly, Rungis, Antony… ; créer des parking vélo à proximité des arrêts de TVM et de RER ; encourager les déplacements à vélo pour aller au collège… »

    les pistes cyclables récentes sur Fresnes ne sont pas utilisées. C’est le parcours du combattant pour les utiliser,les cyclistes empruntent donc les routes .Créer des parkings à vélos oui..pourquoi pas..mais ne pas faire un parking de plus qui ne sert à RIEN comme à Fresnes Nord ou il y séjourne que les véhicules (1 ou 2) municipaux du groupes scolaires Jean Monnet

    —-« Assurer une gestion économe en énergie dans les bâtiments publics. Assurer une gestion économe en énergie dans les bâtiments publics. Sensibiliser les ménages en situation de précarité énergétique. Cette sobriété est essentielle pour le climat et le pouvoir d’achat. »

    « Sensibiliser les ménages » —) sérieusement,vous êtes sérieux en tenant de tels propos???

    vu le prix de l’énergie en cette année 2015,vous ne pouvez pas dire au Fresnois que c’est à cause d’eux que l’écologie va mal…par contre, de nuit ,les lumières des enseignes de la Cerisaie, de la Poste,de Mairie et de ses bureaux allumés toutes la journée et nuits(même le dimanche)…..là oui,il y a matière à économiser.

    —-« Encourager l’agriculture urbaine, notamment sur la plaine de Montjean, où le Val-de-Marne porte un projet ambitieux d’activité maraîchère avec une dimension d’insertion (appuyé par plusieurs associations locales et Marie Leclerc-Bruant lorsqu’elle était conseillère municipale à Fresnes) »

    d’accord sur ce point,encourager l’agriculture ..mais pas en bordure d’autoroute .

    Une école,malheureusement ,toute nouvelle sur Fresnes se trouve dans les fondations de L A6 et sous les lignes à hautes tensions.

    J’aurai aimé vous lire sur ce Gros problème car lors de son inauguration,de nombreux parents d’élèves vous ont interpellés sur cette école soit disant « écologique » dans un quartier « écologique »…. qui ne le sera jamais…….

  3. c’est vrai que l’ecoquartier de la cerisaie c’est super ecolo lol !!! alors gardons les pépinières c’est toujours mieux qu’un camp de roms !

    je constate que les pistes cyclables à FRESNES il n’y en a pas ! à quand la renovation de l’avenue de la liberté pour enfin supprimer les stationnements anarchiques et créer des vrais corridors à velo pour rejoindre Paname ??? Les voitures stationnement sur de la terre car à certains endroits il n’y a meme pas de bitume ! c’est moche et ça donne une image de Fresnes des plus pourris (pour être poli)

    parole d’un cycliste en colère !!!

Les commentaires sont fermés.