Fresnes , fermeture de la boulangerie Templier

Clap de fin pour la boulangerie en haut de la rue Ténine, vers la rue Chailloux.
wpid-2014_1014_07443900.jpg

Les plus anciens se souviendront peut-être que 200 mètres plus bas sur la rue Ténine, on pouvait trouver un pâtissier-chocolatier (mais pas boulanger ) Robin , un type de commerce de bouche qui ne vient plus s’installer en centre ville, une nouvelle génération d’activités y prend désormais ses quartiers.

robin

Photos de notre série photographique « Fresnes, clé sous la porte, chronique des commerces de proximité » ( Le petit Casino a rouvert depuis)

cle

17 réflexions sur “Fresnes , fermeture de la boulangerie Templier

  1. Je cherche désespérément un reportage sur les commerces en France que j’avais vu il y a environ un an.
    Ils abordaient le sujet des grands centres commerciaux pensés il y a 20 ans, mais qui sortaient de terre aujourd’hui, et qui devenaient déficitaires, mais aussi les politiques commerciales des villes.
    Notamment l’exemple d’une ville de proche banlieue desservie par le métro (Montrouge il me semble), où le maire avait mis en place tout un système pour les nouveaux commerces qui s’implantaient dans sa ville. Il y avait une commission et même une personne qui démarchait des nouveaux commerçants.
    Je me rappelle aussi que le maire était contre l’implantation d’autres banques ou agences immobilières en centre ville car il trouvait que ça cassait la dynamique de sa ville et que ça n’apportait rien.
    Bref, Fresnes se désertifie et permet l’implantation d’agences immobilières et de banques en son centre…

    On a tout compris chez nous 😦

      • C’est pas comme si on avait des supers magasins à la Cerisaie pour lesquels on se déplacerait le weekend… Un Ikea par exemple…
        Bon OK il y a un Darty, mais bon…
        Enfin je dis ça, je dis rien…

        • Des supers magasins je ne sais pas mais je connais des collègues n’habitant pas Fresnes (et ne travaillant pas à Fresnes non plus) qui viennent exprès à la Cerisaie faire des courses. La Cerisaie marche bien et attire les gens. Et il faut reconnaitre que depuis qu’elle a été refaite il y a des magasins pas mal.

          • Bonjour Jean,

            Tant mieux ! Mais pourriez vous préciser quel type de courses ils font, parce que je ne vois pas vraiment l’attrait de la Cerisaie par rapport à d’autres centres commerciaux proches qui proposent les mêmes services, en plus étoffé et de meilleure qualité.
            Pour ma part, je trouve que les magasin de la Peupleraie sont un peu trop orienté bas de gamme et ça manque d’enseignes porteuses, hormis le petit Darty.
            Mais je peux me tromper.

          • Bon je ne sais pas pourquoi je ne peut pas répondre à Guillaumeux, je me réponds donc à moi même mais c’est pour Guillaumeux :
            En fait c’est varié : ils vont à Darty, Animalis, FootLocker, Playmobil, Gifi, les magasins de vêtements divers et variés, le magasin bio, le chocolatier…effectivement ce n’est pas pour y acheter des vêtements de luxe, mais pour des habits de tous les jours pour des enfants ou des ados c’est bien. Pareil pour des chaussures…(et c’est la Cerisaie pas la peupleraie)

  2. Robin était aussi un excellent traiteur il a d’ailleurs continué après la fermeture du magasin. D’ailleurs le fils a continué un peu après que le père a arrêté.
    C’est dommage la fermeture de cette boulangerie, mais je crois que c’est dur de trouver des gens qui ont envie de reprendre une boulangerie.

    • Jean, vous avez connu le tripier (mais pas boucher !) encore plus bas sur la rue Ténine ? Cheynel je crois. Enfant, j’y passais acheter des mètres de boyaux que mon père utilisait pour confectionner des saucisses. Je ne sais pas si ce type de boutique existe encore.

      • Bien sur, sauf qu’il était aussi boucher et un peu traiteur. J’ai eu son fils avec moi en classe.
        Il y avait aussi Courbasson en face ,on y allait acheté les bonbons…

        • Courbasson le marchand de journaux ( M et Mme d ailleurs). Bon, un marchand de journaux il y en a toujours en centre ville. Mais une vraie librairie je crois qu il n y en a jamais eu à Fresnes ( et je doute qu’il y en ait jamais. Selon moi.)

    • C’est sûr il y a du potentiel dans le coin, les vieilles bâtisses à côté du marchand de cycles ( rue Albert Roper ? ), laissent trahir leur âge.

  3. Arf… Je découvre votre site aujourd’hui et qu’Est-ce que ça fait du bien!!!! J’avais l’impression d’être seule dans mon coin à me désespérer de ce que devient notre ville, d’être la seule à ne jamais avoir de réponse à mes mails adressés à l’équipe municipale, je me rends compte que je ne suis pas seule!! Je mets votre lien dans mes favoris… MERCI à vous!!!

    • Bienvenue Elphie ! Vous pouvez recevoir automatiquement un email à chaque fois qu’un article est publié ici. Il suffit de donner votre email et de cliquer « Suivre » dans la rubrique « Souscription au Blog par Email » ( colonne de droite si vous consultez le site avec un ordinateur, et peut-être plutôt en bas de page si vous utilisez un smartphone)

Les commentaires sont fermés.