Fresnes : retour sur les indemnités du député-maire-président d’agglomération

wpid-img_20140908_084314.jpgVotée en 2013, la loi relative à la transparence de la vie publique impose aux ministres et aux parlementaires de déclarer publiquement leur situation patrimoniale, et la liste de leurs intérêts. Les déclarations d’intérêts des parlementaires ont été diffusées en juillet dernier sur le site internet de la haute autorité pour la transparence de la vie publique : c’est l’occasion de faire le point sur la situation de notre député-maire.

Député, maire, récemment président de la communauté d’agglomération du Val-de-Bièvre, président de la SEMAF ( société d’économie mixte locale de Fresnes pour l’aménagement), notre député-maire cumule de multiples fonctions électives.

La déclaration d’intérêts de notre député permet d’en savoir plus sur les indemnités liées à ces fonctions, même si, comme c’est le cas pour nombre de ses collègues, elle est parfois illisible. (Un effort collectif de plusieurs milliers de bénévoles a permis néanmoins de déchiffrer l’ensemble des déclarations, effort qui a été mis en ligne sur le site du monde.fr). Quant aux déclarations de patrimoine des parlementaires, contrairement à celles des ministres, elles ne sont pas en ligne: on peut les consulter à la préfecture, sur rendez-vous, en présence d’un employé de la préfecture, sans prendre aucune note,et toute divulgation des informations de patrimoine est sanctionnée.

Quel est donc l’ensemble des montants des indemnités versées à J.J.-Bridey ?  Eh bien malgré les différentes obligations de transparence, il ne nous est pas possible de le savoir exactement. Nous estimons cependant que le cumul des fonctions du député-maire lui fait atteindre le maximum autorisé des indemnités, c’est à dire  8 200 euros brut/mois.

La déclaration d’intérêts nous donne en effet la liste des différentes indemnités perçues par notre député-maire :

À ces indemnités plafonnées (on parle d’ « écrêtement ») s’ajoutent  (source : assemblée nationale) :

  • des « frais de mandat et de secrétariat » de député ( 5 770 euros/brut par mois)
  • et une enveloppe pour la rémunération des collaborateurs parlementaires : 9 504 euros brut/mois répartis entre trois collaborateurs, dont l’un est conseiller municipal (M. Helbling), et un autre employé à mi-temps au cabinet du maire depuis la nouvelle mandature (voir la fin de notre compte-rendu du conseil municipal d’avril).

En 2017, suite à la loi sur le non-cumul des mandats sur laquelle il s’est abstenu, J.J Bridey devra choisir entre ses fonctions d’élu local et son mandat de député.

2 réflexions sur “Fresnes : retour sur les indemnités du député-maire-président d’agglomération

Les commentaires sont fermés.